Uncategorized

فتى النسيان

يعيش الآن
لحظات من الزمان
بين الخوف و الأمان
بين الصمت و النسيان
قد عبرت قراره ذكرى
انه انسان
فتى عاري الصدر
و قدم بلا عنوان
تابط الحب الوانا
و السخط احيانا
الم هز الكيانا
سقطت وردة و هان
نبض وهان
عهد و هانت
البانا
سرت في الدم الوانا
و امتدت يد
و صار شيطانا
عبث ظمآنا
و سقطت وردة
نسيانا
صلاة عليها

نفر الى الهوى
اعتزل و نأى
و ارتد انسانا
جن الليل في صدره
و قد بان على الصدر
خوفانا
ترنحت ذكراه و موتانا
ماتوا و ما اعيانا
الا ان الموت فينا
انسانا
إنسانا
فتي النسيان هجر
احلاما و الوانا
فتى
و نسيانا.

Publicités
Par défaut

image

Uncategorized

My social activity

Image
Uncategorized

snow

mlewisredford

 

 

 

                                              snow

                when I try to sit for thirty minutes
lazy in posture lost in attention
                                I feel good nevertheless
because usually once
                at least once
                                probably all the time if I could out my att-
                I’ll find a nugget of pure awake
amidst all the silent posture and focus
                                and labyrinth of small rooms
                                              back and back in the endless book shop

                and later when I stand at the window
                and watch the snow under the lamp post
drive a sheet across everything in the street
                                I realise what a stranger I have been
                                to myself

                I have sat at my book
                                I have stood at the window
                many times in my life
                                I have felt an adrenalin at my core
when I have found what I must be
                                              the relief the plans the vindication …
                this pointlessness            this nothingness of landscape
                                              this enemy
                is put at…

View original post 140 mots de plus

Par défaut
Poems

De toi a moi

Et j te trouve pas

tout pres de moi

loin de moi chez toi

ici et laba mais loin de moi

a qq milier de pas reine de saba

pas loin d un endroit loin de moi

tu chante do re mi fa sol la mais sans voix car

si loin de moi k j entends pas la voix

et ma foi de loin tu sauras meme si loin de moi que t es pas

si loin que ca.

 

 

Posted from WordPress for Android

Par défaut
Poems

la fuite des mots

une note de musique qui s’echappe a notre silence…………
laisse moi t’ecrire

il s’agit plus de danser ou de dire ou ne pas dire

ni en arabe ni en français laisse moi te dire

n’ayant pas de mot ni de quoi tracer des pensées

laisse moi t’ecrire

j’entends danser….les mots sur les pas d’un sourire

laisse moi ecrire quelque chose  dans tes souvenirs

fleurs sans odeur

patience et ardeur

et capter dans le noir….les mots a plat

les notes sans couvertures

le silence est roi

laisse moi

les mots finiront par se  taire par terre

devant le roi un coeur se dresse ca va labess

rien a dire un petit sourire tend la main et tire devant le roi par la loi qui cesse un, et dos , et tres

commence a dancer danse

danse le coeur sans faiblesse

laisse moi te faire oublier courir pour dormir

la porte s’ouvre et voila on voit sous un faisceau de lumiere l’eclat d’une fleur sur les yeux de son porteur

le fonds des yeux et voir

le roi annoncer la danse a commencer

tu ne peux rien ecrire ne peux que suivre

l’ombre et les souffles des traces qui se camouflent

devant le roi

le roi emu ne dicte plus des mots et ne fait que suivre

et par la loi ne me laisse plus ecrire

Par défaut
Poems

Amor

je me bats moi contre moi de haut en bas sans plume ni loi le peu de foi parce que moi comme toi peut être sans foi presque sans voix n’importe quoi vide comme un roi sans loi je me bats sans cesse ici et la ba car partout difforme je me voix à travers toi a travers tous ceux qui vivent en moi malgré toi

je me bats sur des champs route de la soie le coeur qui bat le sang qui va pousse ma voix ma voix d’entre moi ca sort pas je me bats oui pourquoi pas car le plus difficile n’est ca pas c’est de se battre contre soi on en parlera quand tout va même toi on dira qu’il n’ete pas la ou au plus on dira qu’il s’est battu une fois
mais moi je me bats
contre toi contre le diable en moi contre l’illusion ridicule parfois contre la faiblesse le désarroi contre l’oubli le temps qui fuit au dessus des toits et voila j’en finirai jamais de se battre malgré moi

Par défaut
Poems

Lundi

il ne sait que faire mon ami les yeux par terre embrassent les pierres cailloux et poussiere les yeux ouverts le coeur entre ciel et mer mon ami a le plaisir de courir et d’agir d’affronter le pire mais il aime pas dire qu’il a du fuire son ame et tire un leger soupire ombre des souvenirs des souvenirs par terre entre pierre et pierre mon ami les yeux ouverts n’a jamais su faire la poussiere mon ami l’esprit tordu cherche à remettre les pieds sur une terre perdue inconnue pire oubliée il ne voit plus clair meme les yeux ouverts autail ne sait que faire mon ami les yeux par terre embrassent les pierres cailloux et poussiere les yeux ouverts le coeur entre ciel et mer mon ami a le plaisir de courir et d’agir d’affronter le pire mais il aime pas dire qu’il a du fuire son ame et tire un leger soupire ombre des souvenirs des souvenirs par terre entre pierre et pierre mon ami les yeux ouverts n’a jamais su faire la poussiere mon ami l’esprit tordu cherche à remettre les pieds sur une terre perdue inconnue pire oubliée il ne voit plus clair meme les yeux ouverts autant de lumiere contre des souvenirs ameres contre le contraire contre la loi des peres contre le souffle des mers contre l’envie de plaire contre le pain de sa mere contre le silence des nerfs contre l’heure et l’horaire contre vague et desert fatigué il a l’air ses yeux par terre fixés entre les pierres attendant que la lumiere rallume son coeur. il verra ainsi clairnt de lumiere contre des souvenirs ameres contre le contraire contre la loi des peres contre le souffle des mers contre l’envie de plaire contre le pain de sa mere contre le silence des nerfs contre l’heure et l’horaire contre vague et desert fatigué il a l’air ses yeux par terre fixés entre les pierres attendant que la lumiere rallume son coeur.

il verra ainsi clair

Par défaut